BABETTE

Création du 6 octobre au 8 décembre 2022, tous les jeudis à 19h au Théâtre La Flèche à Paris https://theatrelafleche.fr/la-saison/babette/
Numériser 1 - copiesolo de Philippe Minyana
mise en scène : Jacques David
jeu : Dominique Jacquet

Il est minuit ce mercredi et BABETTE nous raconte sa journée. Sa mère meurt, sa fille qu’elle croyait morte réapparaît, un attentat au marché fait pas mal de morts, le fils de son mari et son mari se battent comme des chiens, sa doctoresse dort debout, sa meilleure amie fait une dépression. BABETTE qui est une battante fait un résumé plutôt hilarant des « malheurs de la vie » et ses mots crus et toniques construisent un chant staccato, une complainte ahurie, une confession in petto, une femme d’aujourd’hui qui voit clair, qui voit loin. Pas de tristesse, pas de nostalgie ; mais un aveu énergique, tendu, sidérant ; une femme ordinaire qui vit l’extraordinaire ; une journée comme une vie ; comme un tableau de Bacon, coloré, un peu obscène ; comme la vie ; une vie qui, un jour, sort de l’ordinaire à tel point qu’il y a urgence à la raconter.   

Philippe Minyana

PHILIPPE MINYANA à propos de BABETTE (cliquer sur le lien suivant) : https://www.theatre-contemporain.net/textes/Babette-Philippe-Minyana/

A propos des représentations de BABETTE données à Paris au théâtre La Flèche :

« J’ai été saisi, stupéfait quand j’ai assisté au spectacle BABETTE !
J’avais entendu le texte lu par Dominique Jacquet plusieurs fois et j’avais été très heureux…
mais là dans la petite salle de «  la Flèche » j’ai vu la force, la volonté de vie d’une femme ordinaire en imper entre enfer et purgatoire (l’actrice est dans et hors de l’espace éclairé) qui expose « son âme » qui dit tout vite et fort, comme celle qui va tomber ou mourir et qui «  avoue » son crime : oublier son enfant dans la voiture à une station d’essence…
et la voilà l’enfant qui est devenue grande et qui réapparaît… on entend alors «  l’épopée » que sont ces retrouvailles… et ce n’est pas simple… et cette formidable BABETTE est jouée par la formidable Dominique Jacquet mise en scène de façon étonnante par Jacques David… tous deux font surgir un monde de folie et de farce…(on rit beaucoup)
c’est un «grand spectacle de l’humanité » que j’ai savouré… en à peine 1 heure se jouent les mille facettes d’une femme comme toutes les femmes, vraie, sincère, naïve, lucide, en détresse, en amour, en doutes, en vie … c’est beau comme un poème, comme une aria, comme 1 sculpture de Giacometti, 1 tableau de Balthus. C’est universel, c’est magnifique. Je leur dis à ces 2 la : merci merci et bravo mille fois. »
Philippe Minyana (octobre 2022)
Le texte est  publié aux Solitaires Intempestifs
PHOTOS Marie Charbonnier

Ce diaporama nécessite JavaScript.

DOSSIER BABETTE


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s