« Variations intimes » Lars Noren / Philippe Minyana (créations 2011/2013)

visuel Marc Forel 20 novembre

Projet de Dominique Jacquet & Jacques David

3 Pièces / 2 Auteurs

Le 20 Novembre / Lars Noren
Anne-Marie / Philippe Minyana
La petite dans la forêt profonde / Philippe Minyana

 

Le 20 Novembre / Lars Noren a été présenté du 8 au 26 novembre 2011 au théâtre de L’étoile du nord à Paris
Anne-Marie et La petite dans la forêt profonde / Minyana a été présenté du 1er février au 3 mars 2012 au théâtre de L’étoile du nord à Paris

Mise en scène : Jacques David

Avec : Jean-Pascal Abribat (Le 20 novembre)

Alain Carbonnel (Anne-Marie)

Dominique Jacquet (Anne-Marie)

Kévin Lelannier (Anne-Marie)

Michel Quidu (La petite dans la forêt profonde)

Scénographie  : Jean-Luc Taillefert

Costumes : Agnès Marillier

Création sonore : Christophe Séchet

Création vidéo : Erwan Huon

Création lumière : Laurent Nennig

dossier variations intimes

Composition Variations intimes 

Comme un théâtre débat

Le 20 Novembre de Lars Noren (Arche éditeur).

Le journal du 20 novembre 2006 de la petite ville allemande d’Emsdetten a écrit ce jour là, le communiqué suivant : « un jeune garçon de 18 ans a pénétré armé dans son ancien lycée, pour y faire feu sur ses anciens camarades et professeurs. Après avoir blessé neuf personnes, Sebastian Bosse retourne son arme contre lui ».

Quelques semaines plus tard, Lars Norén a écrit le monologue Le 20 novembre à partir du journal intime laissé par l’adolescent.

Le 20 novembre est pour moi une pièce « de la parole », et « du parler ». Lars Noren place son protagoniste, auteur de ce fait divers tragique, face à nous. Il nous parle, il se parle. Il parle de ce qu’il va faire, ce qu’il va nous faire. Il construit son crime seul dans le silence, et l’anonymat. Il construit son crime sur l’absence de parole.

Nous serons à ses cotés dans une salle de classe pour l’entendre, mais aussi pour créer un lieu de parole, et débattre ensemble entre « criminel » et « victime » de fiction…

dossier le 20 novembre       presse le 20 novembre

 

Comme un théâtre de scène

Anne-Marie de Philippe Minyana (Tapuscrit 96).

Ici l’auteur de « Chambre » nous livre un spectacle. Spectacle de personnages. Spectacle obscène de personnages voyeurs. Village et maison sont éventrés, pour nous livrer sur le trottoir, les rumeurs de chambres aux escaliers tordus. Pour voir ce combat de poulailler nous serons assis dans un beau fauteuil rouge… au Théâtre. Un théâtre de sac plastique, un théâtre d’acteurs diseur « des choses », « les choses de famille ». L’action se situe en Franche-Comté, il y a une trentaine d’années, dans une maison de village, vaste, inconfortable. Trois générations y vivent, les unes sur les autres, comme on dit, sans amour vraiment, dans le goût du carnage.

Par la porte qui est entrouverte, Regard 1 et Regard 2 (les petits Messieurs, les voisins sans doute), sur un chemin, observent ce qu’il y a à observer ; la femme qui est dans la maison, qui est la fille de l’autre femme qui est aussi dans la maison, elle les a vus, et de temps à autre, elle surgit.

dossier minyana am lp       presse minyana am lp

Comme un théâtre de chambre

La petite dans la forêt profonde de Philippe Minyana (Arche éditeur)

Librement inspirée des Métamorphoses d’Ovide, Livre VI, 411-680, La petite dans la forêt profonde est pour moi une pièce baroque. Son écriture est un mélange très rythmé de dialogues et de récits. La pièce chante comme une musique de cour, nous sommes dans le salon d’un appartement, et au dernier moment on se trouve vite une place parmi les convives pour écouter le comédien nous dire cette histoire que tout le monde au fond connaît : Le roi de Thrace enlève la sœur de son épouse, la séquestre, la viole, la mutile. Il lui coupe la langue. L’épouse venge l’honneur de sa sœur, tue son enfant, fils du roi de Thrace, et le donne à manger à l’ignoble violeur. Après la tragédie, la reine devient hirondelle, le roi, huppe, et la petite sœur rossignol.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s